T’en Penses Quoi ? / What Do You Say ?

cute-quotes-4.jpg

« Si tu étais heureux avant de connaître quelqu’un, tu peux être heureux après qu’il soit parti. » 

 

 

Publicités

14 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Aldor dit :

    Bonjour Monaminga.

    Peut-être est-ce vrai mais ça n’est pas évident. Je veux dire : ça ne coule pas de source.

    Nous ne sommes pas des briques de lego aux enveloppes clairement délimitées. Les rencontres que nous faisons nous affectent et nous transforment. Nous ne sommes pas pareils après qu’avant. C’est ce qui les rend si profondes et c’est aussi ce qui fait que le bonheur qu’on connaissait avant puisse, après, devenir inatteignable.

    Aimé par 1 personne

  2. Sadje dit :

    That should be true. But usually isn’t.

    Aimé par 1 personne

  3. Very true, yet we often forget.

    Aimé par 1 personne

    1. Monaminga dit :

      Why do we forget that ? Why should we feel as half oranges ?

      Aimé par 1 personne

      1. We get caught up in the moment

        Aimé par 1 personne

  4. Monaminga dit :

    N’est-ce pas avant tout une question de positionnement, dans la vie et dans les relations en particulier ? La question ici est celle de la place que l’on accorde à l’autre qui peut devenir disproportionnée et peser aussi bien pour soi (« un seul être vous manque, et tout est dépeuplé. ») que pour l’autre sur qui l’on fait reposer notre bonheur et notre complétude. Peut-on imaginer que nous sommes déjà complet avec ou sans l’autre (le cas précis ici est celui de la relation amoureuse). À la rupture, s’effondrer et se sentir incomplet ou bien rester debout et avancer malgré tout? Il y a beaucoup de choses dans ma réponse à vous de voir 🙂

    J'aime

  5. Monaminga dit :

    Why not Sadje ? Could you tell us more ?

    J'aime

  6. Je suis d’accord. Cela dépend de chacun. Si vous prenez la decision de rester heureux et vous tenez à respecter votre décision, je ne vois pas pourquoi cela ne sera pas possible.

    Aimé par 1 personne

    1. Monaminga dit :

      exactement, c’est une dédicace à tous ceux qui se sentent dévastés après une rupture amoureuse et qui peuvent être tentés de dire « je ne peux pas vivre sans toi » 🙂

      J'aime

      1. Personnel n’est indispensable pour un autre.

        Aimé par 1 personne

  7. Très vrai.
    Cependant il y a un temps de latence. Le deuil.
    « je ne peux pas vivre sans toi » c’est quelque chose qui relève plus de la dépendance, de l’attachement. A mon avis.

    Aimé par 1 personne

    1. Monaminga dit :

      Aha, je vois une nuance dans l’attachement et la dépendance. Le dernier serait une forme d’attachement qui a un peu loupé tu vois 😉

      Aimé par 1 personne

      1. J’ai beaucoup connu l’attachement excessif, du coup toute forme d’attachement me fait un peu peur aujourd’hui…

        Aimé par 2 personnes

      2. Monaminga dit :

        Eh ouais le truc c’est ça, parvenir à être dans un attachement sécure pour pouvoir se détacher sereinement. Ça se joue dans la petite enfance paraît-il, mais il n’est jamais trop tard pour aller câliner notre enfant intérieur comme le dit si bien Moussa Nabati 🙂

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s