10 Astuces Simples Pour Se Booster Quand On Va Mal

Read the article in English

Vous me voyez toute lumineuse et tout sourire, mais pourriez-vous croire qu’il m’arrive aussi de me sentir bloquée et déprimée ? Eh oui, ça m’arrive de temps en temps d’avoir des moments creux, apparemment ce serait lié aux changements de saisons, et parfois je me demande si ce ne sont pas des souvenirs tristes anniversaires, mais je ne saurais pas dire exactement. En tout cas lorsque je me sens mal, j’ai trouvé quelques astuces qui m’aident à reprendre pied et à continuer à avancer, c’est ce que j’aimerais partager avec vous aujourd’hui, car dans le passé moi aussi j’ai trouvé de l’aide en lisant un article inspirant et des conseils d’autres personnes.

Quand je me rends compte que je n’ai pas envie de cuisiner, ce qui peut arriver de temps en temps, mais si cela dure plus de deux jours, alors je sais que quelque chose ne tourne pas rond chez moi. Si vous devez savoir quelque chose sur moi, c’est que j’adore manger et j’adore cuisiner mes plats, c’est moins cher et meilleur pour la santé. Alors si je commence à ne pas avoir envie de cuisiner, il faut s’inquiéter mon pote.

C’est une bonne idée d’être attentif aux signaux qui montrent que quelque chose ne va pas en ce moment, ça permet de réagir rapidement et de ne pas laisser la situation s’installer trop durablement. Plus on passe de temps à déprimer et plus il faudra du temps pour en sortir. Ce n’est pas pour autant qu’il faut se précipiter. Sans plus attendre, allons-y pour les astuces.

Les idées qui suivent ne sont pas classées par ordre, vous pouvez les essayer comme vous voulez selon ce qui vous correspond le plus. Vous pouvez en trouver d’autres. Une seule règle ceci dit, ne vous sentez jamais coupable de prendre ce temps-là pour vous, vous en avez besoin.

1- S’arrêter. Prendre du temps pour soi.

advent bake blur break
Photo de Pixabay sur Pexels.com

La première chose que je fais quand je sens que ça ne va pas c’est de me demander si je ne suis pas juste en train de passer une mauvaise journée. Quelques signaux me l’indiquent, alors pour savoir si je suis vraiment bloquée, je m’arrête et je réfléchis, ou plutôt, je ressens ; je prête attention à ce qui se passe en moi, le genre de pensées qui me traversent et comment j’y réagis. Pour ce faire, je n’hésite pas à dire à la personne avec qui je suis (ami, membre de la famille) que j’ai besoin de temps pour moi et que je reviendrai vers elle. Il ne faut pas hésiter à dire clairement et ouvertement à quelqu’un que vous avez besoin d’espace ; il vaut mieux ça que de s’agacer et s’en prendre à la personne parce qu’on n’est pas de bonne humeur.

2- Remercier Dieu (ou autre chose en fonction de vos croyances)

Après avoir pris du temps seul avec moi-même, je commence par remercier Dieu de me donner une nouvelle opportunité d’être avec moi-même et avec lui, et d’en apprendre davantage sur moi. Ensuite je demande à être guidée et la force de surmonter l’épreuve quelle qu’elle soit.

3- Laisser les émotions venir comme elle viennent.

 Pendant ce temps où je suis seule, beaucoup de sentiments et d’émotions affleurent et remontent à la surface, ça peut être inconfortable. L’idée est de les accueillir, sans essayer de les comprendre, mais en ressentant, puis de les laisser partir. Les émotions sont comme des vagues, elles commencent petites puis elles grossissent et diminuent progressivement si on leur laisse l’opportunité de vivre leur cycle. Ce qui se passe c’est que nous avons tendance à les refouler et elles se transforment, car une émotion doit s’exprimer coûte que coûte. Les émotions non exprimées se transforment en angoisse, qui est un amalgame d’émotions qui n’ont pas eu l’opportunité d’arriver à maturité et s’évaporer. Pensez-y la prochaine fois que vous serez angoissé.

4- Faire de l’exercice physique.

silhouette of women on lake against sky
Photo de Pixabay sur Pexels.com

Quand on se sent mal ou bloqué on n’a qu’une envie c’est de rester immobile, couché et recroquevillé. La posture qu’on adopte impacte énormément notre moral. Alors, le fait de bouger influence positivement notre esprit. En fonction de l’énergie dont on dispose et de nos possibilités, le fait d’étirer les muscles apporte de l’oxygène dans le sang, ce qui nous aide à mieux respirer et à nous reconnecter à nous-mêmes. Quelques étirements, du Qi Gong, Tai Chi, Yoga, Pilates, ou même une séance de cardio, ça donne du peps. Allez courir, sauter à la corde (mon préféré), ou faire du tapis de course à la salle. Allez marcher en plein air si vous le pouvez. Bouger le corps permet de se vider la tête et aide à voir les choses sous un angle différent que si on est engoncé dans son canapé à regarder des programmes de mauvais goût (même si je dois reconnaître que ça peut faire partie de la guérison à condition que ça ne dure pas trop longtemps).

5- Ecouter de la musique et danser.

La musique a comme un effet magique sur l’humeur. Elle aide à faire ressortir les émotions. Vous pouvez composer votre playlist en fonction de votre humeur, le résultat est quasi instantané. Par contre ça ne dure pas forcément longtemps si vous êtes vraiment au fond, mais ça peut soulager pour quelques heures si vous avez une journée à affronter et que vous n’avez pas le temps de vous poser. C’est un pansement rapide pour revenir plus tard. Dansez, peu importe que vous sachiez danser ou pas, le plus important c’est de bouger votre corps. Ne réfléchissez pas, bougez simplement votre corps au rythme de la musique, qu’elle soit lente ou rapide. Essayez, vous verrez.

6- Lire des choses sur ce qui vous préoccupe ou vous rend triste.

Si vous vous sentez triste à cause de quelque chose de précis, je vous conseille de vous documenter sur la question, l’information libère, « la connaissance vous rendra libre », je crois que c’est de Jésus. Vous pouvez diversifier vos sources et les points de vue (articles scientifiques, témoignages, etc.)

7- Ecrire.

blank paper with pen and coffee cup on wood table
Photo de Kaboompics .com sur Pexels.com

Les autres astuces sont super, mais celle qui fait des miracles selon moi c’est l’écriture. Je trouve qu’écrire à la main est plus thérapeutique qu’écrire sur ordinateur, mais c’est vous qui voyez. Là aussi, il ne s’agit pas de comprendre ce qui vous arrive ou de trouver pourquoi vous vous sentez comme vous vous sentez. Vous devez écrire les idées telles qu’elles vous viennent, pareil que pour les émotions, ce n’est ni bien, ni mal, c’est comme c’est. Point. écrivez comme si vous vous confiez à une personne très proche à qui vous pouvez tout dire sans filtre. Généralement je ne conserve pas ce type d’écrits que je considère comme des paroles données et qui ne se consignent donc pas, je déchire le papier ou bien je le brule, ce faisant, je dis au-revoir aux sentiments qui étaient emprisonnés. Je les libère. En principe, je me sens soulagée et de plus en plus légère à mesure que j’écris. Il arrive toujours un moment où je sens que j’ai terminé le processus et je finis en remerciant Dieu pour ce moment et en reconnaissant ma capacité à me soigner moi-même.

8- Faire des câlins (à votre chien, chat, enfant, conjoint, membre de la famille, votre coussin préféré).

Nous autres humains nous sommes des êtres sociaux, et nous avons besoin et recherchons l’affection. Parfois lorsqu’on se sent triste, vide, c’est parce qu’on manque d’affection. Tout le monde a besoin d’une certaine dose de contacts physiques, certains plus que d’autres, mais on est tous pareil. Faire des câlins fait sécréter de la sérotonine et de la dopamine qui sont les hormones de l’amour et du bien-être. Même s’emmitoufler dans une couverture douce en buvant une boisson chaude donne ce sentiment de bien-être. Faites des câlins à vos proches, partagez de l’amour et de l’affection. Cela fait plaisir à tout le monde, une vraie situation gagnant-gagnant.

9- Respirer profondément.

Nous oublions souvent de respirer lorsque nous allons mal. Notre poitrine est recroquevillée et notre respiration est superficielle. Une bonne façon de respirer c’est d’inspirer par le nez et expirer par la bouche en comptant le double de temps d’expire que de temps d’inspire. Ce type de respiration est calmante et aide à soulager du stress.

10- Etre patient et reconnaissant, encore.

Se sentir débloqué peut prendre du temps en fonction du temps que vous avez passé dans cette situation et de sa complexité. Il peut être nécessaire de consulter un professionnel, il n’y a aucune honte à cela, n’hésitez pas si cela peut vous aider. Dans tous les cas, soyez patient, le temps aidera ainsi que la gratitude et la foi dans votre capacité à remonter la pente.

backlit balance beach cloud
Photo de Pixabay sur Pexels.com

J’espère que cet article vous a plu et que vous avez trouvé les astuces utiles, j’aimerais savoir comment vous faites pour vous sortir de l’impasse dans les commentaires. Pensez à aimer, commenter, partager et vous abonner si ce n’est pas déjà fait.

 Prenons soin de nous.

À bientôt !

Publicités

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. sabrina dit :

    En générale quand je ne me sens pas bien, je m’enferme dans ma petite pièce et je parle à Dieu de ce que je ressens, après j’écoute de la musique et bien souvent, je me sens plus légère par la suite. Merci pour ton article et tes conseils.

    Aimé par 2 personnes

    1. Monaminga dit :

      Merci à toi de t’être arrêtée ici et de partager tes stratégies avec nous 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. En de telle moment la marche libre, la lecture et les exercices physiques sont très soulageants. Merci pour tes contenus.

    Aimé par 1 personne

    1. Monaminga dit :

      Oui, Chrispsaro la marche est un excellent moyen de se vider l’esprit pour faire de la place. Merci de ta contribution aux discussions ici 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s