T’en Penses Quoi ? / What Do You Say ?

L’important n’est pas ce que l’on a fait de moi, mais ce que je fais de ce que l’on a fait de moi. Sartre

C’est un fait, nos parents, enseignants, notre environnement, nous ont donné ce qu’ils ont pu. Ils l’ont fait de la manière qu’ils pensaient que cela devait se faire, avec leurs moyens, leurs manques et leurs limitations. Sommes-nous toutefois condamnés à marcher à leur suite ? Pouvons-nous être différents ? De quelle manière ?

J’aimerais avoir votre avis sur la question.

What matters is not what has been made of me, it’s what I do of what has been made of me. Sartre

It is a given, our parents, teachers, environment gave us what they could. They did it how they thought it should be done, with their possibilities, their lacks and shortcomings. Are we doomed to follow their ways ? Can we be different ? How ?

I would like to hear your thoughts on that subject.

20 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Sadje dit :

    You are right. But in my case I think that my father ( my mother passed away when I was about 6 ) gave me the best upbringing and values. Not only the best he could but the ones I find second to none. Maybe I am prejudiced in his favor and then maybe not.

    Aimé par 1 personne

    1. Monaminga dit :

      Even if you were prejudiced in his favor, I think it’s good to acknowledge what our parents give us 😉

      Aimé par 1 personne

    1. Monaminga dit :

      Thanks, and what do you say about it ?

      Aimé par 1 personne

      1. It depends on whether we see them as faults or success.

        Aimé par 1 personne

      2. Monaminga dit :

        Have you clarified your position regarding faults and success about parents inheritance?

        Aimé par 1 personne

      3. It all depends on what one sets out to accomplish. Everyone, regardless of their upbringing has to grow up and accept responsibility.

        Aimé par 1 personne

  2. C est marrant je lisais un article sur le livre « l art de décevoir ses parents » 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Monaminga dit :

      Et il en ressort quoi?

      J'aime

    2. Monaminga dit :

      Ah? Et alors ça donne quoi?

      J'aime

      1. Qu il faut justement s affranchir de notre éducation pour pouvoir être plus libre et vraiment soi.

        Aimé par 1 personne

      2. Monaminga dit :

        La synchronicité de certains événements m’abassourdit souvent.

        J'aime

  3. Solène Vosse dit :

    Ah ! Je connais bien cette pensée de Sartre pour l’avoir fait mienne. Non, nous ne sommes pas obliges de marcher sur les traces de nos parents. Même si l’education et ce que nous avons vecu pendant l’enfance et l’adolescence a fait de nous ce que nous sommes. Une addition de petits et grands bonheurs, mais pas que… il y a aussi les petits et grands malheurs…. L’amour que nous avons reçu ou dont nous avons manqué change toute la donne de l’adulte que nous sommes devenu. L’enfant trop gâté, par exemple, devra peut-être se heurter aux aléas de la vie. L’enfant traumatisé, lui, trainera ses « casserolles » encore lontpemps, ou bien il fera de son vécu sa force, C’est la resilience. L’important c’est le travail fait sur soi, la remise en cause….
    On ne peut pas en vouloir toute la vie à nos parents de nous avoir trop ou pas assez aimé. Nous sommes seul responsable de nos actes et du chemin que nous prenons. Assumer nos actes et ce que nous sommes, c’est cela être adulte.

    Aimé par 1 personne

    1. Monaminga dit :

      C’est aussi ce que je me dis. Après tout chacun fait avec ce qu’il est, et nos parents n’ont peut-être pas pu nous donner ce qu’ils n’avaient pas reçu eux-mêmes aussi. Se dire cela permet, je crois, de se réconcilier avec nos parents et d’avoir envers eux un regard davantage compatissant.

      Aimé par 1 personne

      1. Solène Vosse dit :

        Tout à fait. Par exemple, j’ai longtemps reproché à ma maman de ne pas avoir été assez affectueuse, pas assez maternelle, mais elle même a grandi sans maman.
        Et oui, le plus souvent, les parents font ce qu’ils peuvent. Parfois ils peuvent peu. En tout cas, la plupart des parents font de leur mieux.

        Aimé par 1 personne

  4. Yvonne KT dit :

    J’évite de me préoccuper de ce que l’on pense de moi. Je sais qui je suis. Même si parfois c’est difficile. Jésus est mon Roc. Il sais qui je suis. Seul lui sait ce qu’il veut faire de moi. Ma confiance en lui est totale.

    Aimé par 1 personne

    1. Monaminga dit :

      « Jesus is a rock in a weary land » !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s