Kyrie Eleison

 

blur burn burning burnt
Kyrie eleison

Aujourd’hui c’est le Kyrie que je voudrais partager avec vous. C’est une prière qu’on dit en début de messe dans le rite romain pour préparer notre cœur à recevoir la parole de Dieu. Elle peut être dite après ou à la place du confiteor (« je confesse à Dieu »).

Today I’m sharing the Kyrie with you. This prayer is said at the beginning of mass in the Roman Catholic ritual in order to prepare our heart to receive the word of God. It can be said after or in replacement of the confiteor (« I confess to almighty God »).

 

Kyrie eleison, kyrie eleison.
Christe eleison, Christe eleison.
Kyrie eleison, kyrie eleison.

Seigneur prends pitié, Seigneur prends pitié.
Ô Christ prends pitié, ô Christ prends pitié.
Seigneur prends pitié, Seigneur prends pitié.

Pour en savoir plus sur le Kyrie c’est ici.

Lord have mercy, Lord have merci.
Christ have mercy, Christ have merci.
Lord have mercy, Lord have merci. 

Learn more about the Kyrie here

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Aldor dit :

    C’est très beau.

    Quant au sens et à la raison de cette prière, c’est la que le doute vient.

    Aimé par 1 personne

    1. Monaminga dit :

      Merci.
      Vous voulez dire dans le cadre de la messe ?

      J'aime

  2. Aldor dit :

    Pas seulement dans le cadre de la messe.
    Nous sommes imparfaits et pleins de défauts, oui. C’est vrai.
    Mais pourquoi demander qu’on nous prenne en pitié ?
    (C’est toujours la même question de la dette qui serait suspendue sur nos têtes).

    Aimé par 1 personne

    1. Monaminga dit :

      Ah oui, je comprends. Il y a comme une constante autoflagellation chez les chrétiens, et cela s’exprime très clairement dans les prières. C’est comme pour le « je vous salue Marie », il m’arrive de replacer le « pauvre pécheurs » par le mot pèlerins, car je me sens davantage en pèlerinage qu’au Golgotha !
      Pour ce qui est de demander la prise en pitié, passé un certain degré, je pense que ce genre de prière dépasse le simple cadre individuel. Je veux dire qu’il y a beaucoup de personnes qui ont besoin de compassion, et personnellement, c’est à ces personnes que je pense quand je récite une prière comme celle-ci. Cela me permet de ne pas m’appesantir sur ma « faute, ma très grande faute » 😉

      Aimé par 1 personne

  3. Il y a en fait débat sur la traduction la plus juste de cette prière écrite en Grec. Ce n’est pas un hasard si la liturgie ne l’a pas traduite et qu’on la récite toujours en grec. C’est la prière la plus courte du christianisme (3 mots ! ), et pourtant elle est très difficile à traduire ! Le « ayez pitié » est sans doute la plus mauvaise traduction mais elle a été faite à l’époque où l’église lisait le message des évangiles de façon littérale et répandait l’image d’un Dieu qui récompense ou qui punit, et c’est malheureusement celle qui est resté. D’après les orthodoxes (plus proche du grec que les catholiques romains) la meilleure traduction serait « seigneur miséricorde » ou « seigneur grâce ». On voit toute la différence. Il s’agit d’un don. Il ne s’agit plus de faire pitié à Dieu, mais de lui demander de nous tirer vers le haut, de nous faire nous souvenir que nous sommes à son image, de nous faire tendre vers le divin.
    PS : je ne suis vraiment pas un spécialiste 🙂 mais il se trouve par hasard que j’ai lu récemment un article sur la traduction des textes de la bible (depuis l’hébreu et le grec) sur un site. Malheureusement je ne me souviens plus où j’ai lu ça. Mais il y a une auteur que j’aime beaucoup et qui parle très bien de ces problèmes d’interprétations et de contre-sens dus aux traductions, c’est Annick de Souzenelle.

    Aimé par 1 personne

    1. Monaminga dit :

      Oh, merci beaucoup pour toutes vos remarques. Ce que vous dite est vrai et je connais Annick de Souzelle, ce qu’elle fait est remarquable et c’est génial que des personnes comme elle existent. Je l’ai découverte à travers une conférence où elle expliquait le sens du mot « vierge » dans le contexte de l’époque en référence à la conception du Christ par une Vierge. C’était percutant.
      Pour le Kyrie, je ne m’y connais pas du tout 🙂 l’ idée de miséricorde est cependant très belle et davantage flatteuse pour les croyants! Je suis sûre que la traduction de la Bible connaîtra encore des modifications à l’avenir, c’est ce que j’aime dans le christianisme, cette capacité à se questionner. Cela prend beaucoup de temps, mais on y arrive quand même. Encore merci pour votre passage ici et de m’avoir rejointe sur Monaminga 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s