Les Sept Habitudes Des Gens Efficaces, Stephen R. Covey. Habitude 1

Read the article in English

five bulb lights
Photo by Rodolfo Clix on Pexels.com

Un des livres que j’ai lus et qui ont eu un grand impact sur ma vie est « Les Sept Habitudes des Gens Efficaces » de Stephen R. Covey. J’aimerais partager ces habitudes avec vous. Je posterai une habitude chaque semaine afin de nous laisser le temps de nous en imprégner et voir comment on peut l’appliquer dans notre quotidien.

 En introduction de son livre, Stephen Covey nous invite à opérer un changement de paradigme, c’est-à-dire que nous devons changer la manière dont nous voyons la vie. Nous sommes conditionnés pour voir le monde d’une certaine manière, et nous pensons et agissons en fonction de cette vision. Pour prendre conscience de notre paradigme, nous devons confronter notre vision avec celle des autres, parler avec d’autres personnes. Tout le monde voit le monde à travers un prisme qui lui est propre. Einstein a dit : « le problème c’est la façon dont nous voyons le problème. »

 Au menu cette semaine, l’habitude n°1 être pro-actif.

Nous sommes des êtres émotionnels, la première chose à savoir est que nous ne sommes pas nos sentiments, émotions, pensées, et ceux-ci ne sont ni bons ni mauvais. Ces éléments sont ce que nous en faisons, notre façon d’y réagir les rend dangereux ou inoffensifs. Être pro-actif est lié à la manière dont nous nous percevons, qui dépend de facteurs qui paraissent déterminés comme notre héritage génétique, notre éducation et notre environnement. Malgré ces déterminismes, nous avons le choix, à condition d’en être conscient. Nous devons nous demander : « comment est-ce que je me vois ?« 

Un autre aspect dans le fait d’être pro-actif est de ne pas attendre que les autres fassent les choses pour nous, prenons nos responsabilités. Pour cela, nous devons savoir ce sur quoi nous pouvons agir et ce sur quoi nous ne pouvons rien. L’auteur parle de cercle d’influence pour les choses sur lesquelles nous avons la main, et de cercle de préoccupations pour les choses pour lesquelles nous ne pouvons rien. Pour être efficace, il faut concentrer nos efforts sur le cercle d’influence (l’être), et y adapter les préoccupations (l’avoir).

La manière dont nous parlons des choses peut nous empêcher d’être pro-actifs. Si nous utilisons un langage réactif, nous nous positionnons en victime et nous blâmons tout ce qui est à l’extérieur de  nous. Quelques questions peuvent nous aider dans notre chemin vers davantage de proactivité.

  • Quel est mon problème ?
  • En quels termes est-ce que j’en parle ?
  •  Quelles étapes puis-je entamer et qui sont dans mon cercle d’influence ?
  • Quels engagements suis-je prêt à prendre ?
  • Quels sont mes paradigmes par rapport à ce problème ?
  • Quel changement de perspective dois-je opérer ?
  • Par quoi dois-je commencer ?

J’espère que vous avez trouvé cet article utile et j’aimerais beaucoup savoir ce que vous mettez en place pour appliquer la proactivité dans votre quotidien et / ou au travail.

Prenons soins de nous.

À bientôt !

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Venus dit :

    Merci pour ce bel article qui est très utile je te l’assure. J’aime l’approche et les termes utilisés, très pertinents. Merci beaucoup

    Aimé par 1 personne

    1. Monaminga dit :

      Merci Venus 😉 c’est gentil.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s