Pourquoi Sommes-Nous Si Passifs ?

Read the article in English

Aujourd’hui j’ai envie de provoquer un peu, dans le sens de  » appeler à, faire venir, faire naître quelque chose « . Et je prends le risque de déplaire peut-être, ou pas, on verra.

Cela fait trois semaines que je fais du blogging et j’ai remarqué un phénomène assez intéressant et intrigant. On écrit des articles, et je pense qu’on espère tous être lus, lancer la discussion, inviter d’autres personnes dans la réflexion même si on donne des « conseils », ou qu’on « informe » modestement à notre niveau. Il semblerait que partout sur la toile (forums, Facebook, blogs, etc.) il y ait deux catégories d’individus, ceux qui participent activement (les blogs américains sont d’ailleurs plus interactifs je trouve) et ceux qui suivent passivement.

À mon sens un blog (comme la vie) se doit d’être vivant, peu importe que l’on soit 2 ou 20000 abonnés, si on rejoint une « communauté », j’imagine que c’est pour la faire vivre, la rendre active.

Alors comment expliquer que des personnes lisent un article, l’aiment et ne disent rien ? Est-ce qu’on envisage dans la vraie vie que quelqu’un à qui on s’intéresse nous parle et on ne lui répond pas, même si on lui fait un sourire, ce qui serait l’équivalent probable d’un « like » ? Ou l’inverse, nous parlons à quelqu’un qui s’intéresse à nous, il nous sourit sans répondre ne serait-ce que deux mots ? Je ne dis pas qu’on a toujours quelque chose de passionnant à répondre à chaque post, même une toute petite interaction suffirait je pense. Je me pose simplement la question. Et peut-être que je ne suis pas la seule à me la poser.

Je ne pointe personne en particulier, je partage simplement un sentiment général sur un fait que je trouve assez bizarre et qui, je pense, peut-être élargi à d’autres sphères de notre vie. Sommes-nous plutôt des observateurs de la vie ou bien y prenons-nous une part pleinement active ? Je me suis souvent posé cette question dans les cours, conférences, réunions auxquels je participe. Je ne conçois pas d’assister à un tel événement sans participer, soit en prenant des notes, en posant des questions, en prenant part aux exercices, activités proposés par l’animateur. C’est assez embarrassant quand on demande des volontaires et que tout le monde baisse la tête. Et c’est pour moi la meilleure façon d’apprendre des choses, de montrer de l’intérêt à la personne en face. Maintenant, je comprends que tout le monde ne soit pas à l’aise pour se mettre en avant, ou pour prendre la parole ou se montrer. Okay. Mais je crois, qu’il est primordial de se demander quelles sont les conséquences d’une telle attitude dans la vie. On peut aussi rapprocher ce genre d’attitude face aux différentes élections; combien de personnes subissent ces événements au lieu de s’y intéresser et y participer en exprimant son suffrage, pour ensuite se plaindre que tel ou tel candidat a été élu ? Combien de fois laissons-nous les autres décider pour nous lors d’une soirée entre amis, au sein du couple, pour ensuite reprocher aux autres les choix faits ? Ou encore cet ami qui vous laisse décider mais critique votre choix.  Je suis sûre qu’on peut encore trouver d’autres situations où nous nous laissons entraîner par les événements tout en se sentant impuissants.

La prochaine fois qu’on sera tenté de rester passif et d’absorber simplement les choses (informations, nouvelles, situations, décisions, etc.), posons-nous ces quelques questions :

  • Quelles sont les choses que je m’empêche de vivre en restant en retrait ?
  • Qu’est-ce que cela m’apporterait-il de m’impliquer davantage (au travail, à l’école, dans mes relations amicales, familiales, conjugales, etc.) ?
  • Qu’est-ce que j’ai à perdre ? (à part quelques minutes de gêne peut-être).
  • Comment se sent l’autre face à qui je reste passif, dans l’attente. Comment je me sens moi quand on est comme cela avec moi ?

Quelques pistes de réflexion lancées au gré de ma pensées mais qui traduisent véritablement un malaise que je constate dans la société.

Merci d’avoir pris le temps de me lire. J’aimerais avoir votre avis sur ce sujet, si vous ne vous êtes pas encore désabonné parce que je vous ai énervé :p

Prenons soin de nous.

À bientôt !

27 commentaires Ajouter un commentaire

  1. reflections18 dit :

    Je suis tout à fait si même avis. C’est même un peu pour cette raison que j’ai commencé mon blog il y a un an. Il semble très difficile d’engager les gens à laisser un commentaire. C’est décourageant parfois. Par contre, je me rends compte que mon blog a évolué et a changé considérablement. J’aime beaucoup le vôtre précisément parce qu’il permet une connexion, et ouvre un – meme des – dialogue(s) … Live, Love, Laugh.
    Noelle.

    Aimé par 3 personnes

    1. Monaminga dit :

      Merci, je me suis demandée si c’était ma façon décrire qui ne permet pas l’échange ou bien si c’est juste que les gens n’ont pas envie, pas le temps peut-être, de commenter. Je vacille entre des moments de découragement et d’autres où je me concentre sur l’objectif premier de ce blog, écrire pour le plaisir. J’aime aussi beaucoup ce slogan « Live, Love, Laugh »

      J'aime

  2. Aldor dit :

    … C’est une question de générosité : se lancer, se donner

    Aimé par 2 personnes

  3. Aldor dit :

    … Ce qui constitue un effort.

    Aimé par 1 personne

  4. Aldor dit :

    Peut-être notre passivité générale tient-elle parfois au sentiment que tout est joué d’avance, que nous intervenions ou non.

    Quant aux blogs, peut-être le silence des lecteurs s’explique-t-il par le fait que si l’on est pas toujours d’accord, on n’a pas forcément envie non plus de critiquer ou de se lancer dans une longue discussion…

    Bonne journée.

    Aimé par 2 personnes

    1. Monaminga dit :

      Merci pour votre participation 🙂
      concernant la passivité générale, je vois ce que vous voulez dire, le fameux « à quoi bon? »
      personnellement les désaccords ne me dérangent pas du tout, et je respecte parfaitement les opinions adverses qui valent autant que la mienne. Merci d’être passé par chez moi, bonne journée, et revenez bientôt 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Aldor dit :

        … Ce que je voulais dire, c’est que, parce qu’on connaît notre propension à tout critiquer, on se force parfois à ne mettre que des jugements positifs et à taire les autres…

        Aimé par 2 personnes

      2. Monaminga dit :

        Je peux le comprendre. Et vous que faites-vous des « critiques », sont-elles bienvenues ou bien les redoutez-vous?

        J'aime

      3. Aldor dit :

        Bonjour Monaminga,

        Pour être tout à fait honnête, l’un et l’autre : elles sont bienvenues car je sais qu’elles permettent de progresser mais je les redoute. En revanche, je ne les prend pas mal ni n’en veut à celui qui les émet. Au contraire.

        Aimé par 2 personnes

      4. Monaminga dit :

        Bon, alors je viendrai « critiquer » de temps en temps chez vous s’il y a lieu bien sûr 😉

        Aimé par 1 personne

  5. Aldor dit :

    … et on préfère parfois se taire plutôt que de critiquer – ce ui part d’un bon mouvement.

    Aimé par 2 personnes

  6. Luminita Morelli dit :

    Bonjour Monaminga 🙂
    Je comprends ce que tu veux dire. Pour ma part, je suis plutôt introvertie dans la vraie vie et cela doit se refléter dans la vie virtuelle. Bien sûr que j’ai des choses à dire, je les dis d’ailleurs lorsque je connais très bien ceux autour de moi (encore que…). Ce qui me fait le plus réagir est ce qui m’intrigue, ce qui me provoque (comme toi aujourd’hui), ce qui me paraît injuste. Là oui, je donne mon opinion, j’ai même du mal à m’en empêcher! En revanche, si tout va bien, je trouve l’article ou la discussion intéressantes, je les suis et j’approuve mais sans plus.
    Il y a bien évidemment la peur de ne dire qu’une banalité, rien d’intéressant, de faire perdre son temps à celui en face de moi…
    Là, par exemple : j’appui ou non sur le bouton « envoi »?
    🙂

    Aimé par 2 personnes

    1. Monaminga dit :

      Haha, tu m’as bien fait rire 🙂
      et merci d’avoir osé appuyer sur « envoyer ».
      Le fait d’être introverti joue sûrement un rôle c’est vrai, de même que la peur de dire des banalités. Et puis aussi parfois, quand une personne a un avis tranché, presque stéréotypé, il est plus facile de se positionner que si on trouve des pour et des contre au sein du même article.
      De façon générale, cette question de la participation m’a toujours accompagnée à l’époque dans l’enseignement, et encore plus aujourd’hui que je suis dans le secteur du social où cette question est très présente. Tu connais bien le défi que c’est de faire participer un groupe, de l’inscrire dans une dynamique, de motiver tout le monde 😉

      Aimé par 1 personne

  7. Écrirature dit :

    Le phénomène n’est pas réservé aux réseaux sociaux il est général, regardez les gens marcher dans la rue, ils sont dans leur bulle, se connecter à eux est très difficile, même parler à ses amis ou les inviter est difficile, ils sont de plus en plus fermés sur eux-mêmes dès que l’on dépasse les 30 ans. Sur FB vous pouvez avoir 1000 « amis » et un like en moyenne par publication. La situation du blog est moins catastrophique mais ce trait sociétal indique un individualisme forcené et un manque d’efforts dès qu’il s’agit de donner de son temps ou de sa réflexion. On la garde pour regarder des vidéos en streaming. J’ai souvent laisser tomber des projets à cause de la passivité des gens, leur manque d’appétit et d’empathie. Pourtant j’en ai fait des efforts et des tentatives ! Epoque de merde.

    Aimé par 1 personne

    1. Monaminga dit :

      C’est pas facile, il y a toujours une tension entre le fait d’écrire pour soi et l’espoir / le désir d’être lu par d’autres, et plus que lu, de susciter l’interaction. Je me rappelle souvent à moi-même que j’écris pour moi, le jour où il y a du mouvement, je me réjouis, les autres jours, eh bien ils passent aussi !

      J'aime

      1. Écrirature dit :

        Le mouvement c’est la vie et les taiseux sont du côté des morts-vivants, je supporte mal l’indifférence et une lecture muette sans traces et sans rien (un like c’est pas dur non ?) c’est de l’indifférence et même du mépris pour le travail de l’auteur ! Un article qui a moins de dix likes sur mon blog je le supprime car je pense qu’il est nul.

        Aimé par 1 personne

      2. Monaminga dit :

        les like c’est mieux que rien, mais comme tu disais dans un de tes commentaires, ce sont les échanges d’avis qui rendent un blog vivant, pas les simples vues que j’assimile aux « like ».

        J'aime

      3. Écrirature dit :

        Non une vue n’est pas un like, cela a moins de valeur car les gens peuvent avoir lu juste le titre. Le like ils ont moins lu trois lignes ! Je suis auteur, j’écris pour moi mais aussi pour un public. Je subis donc ses caprices et ses silences. Alors ceux qui me disent « je vous lis tous les jours mais je ne like pas et je ne dis rien » eh bien ceux-là me donnent des boutons car pour moi ce sont des consommateurs qui attendront la sortie de mon livre en bibliothèque pour le lire plutôt que de l’acheter. Ici vous lisez gratuitement, le prix c’est le like ou le commentaire. Mais peu comprennent.

        Aimé par 1 personne

      4. Monaminga dit :

        Ah je suis d’accord, tu as lu mon post, c’est exactement ça. Et le problème c’est que cette attitude ne se résume pas à cette plateforme, je pense que ce sont les mêmes dans la vraie vie. Ce que je ne comprends pas c’est que la plupart des abonnés ici sont aussi des blogueurs, ils devraient comprendre qu’on attend tous de l’interaction. Qu’une personne extérieure ne puissent pas interagir parce qu’il faut laisser adresse e-mail, je conçois, mais les blogueur qui ont un compte?

        Aimé par 1 personne

      5. Écrirature dit :

        Je suis d’accord avec toi et autant stupéfait ! Le like c’est de la pub pour ton article. Un article avec 0 like sera moins lu qu’un article avec trente likes. Marketing oblige. Un vin dans un joli verre aura meilleur goût que dans un verre en plastique. C’est pareil. Nous sommes conditionnés par l’emballage. Les vues ne sont pas visibles pour le visiteur, seul le blogueur possède les chiffres. Les commentaires c’est le must : pub + interactivité. Mais un commentaire sans like pour moi signifie que la personne n’a pas aimé l’article ou qu’elle fait déjà un effort incommensurable en laissant un com, elle ne va pas en plus laisser un like ! Je dis ça au fond je m’en fous ! Avec 0 like et 0 com ou sans mon blog j’écrirais toujours. J’écris depuis que j’ai dix ans et mon dernier texte sera sur mon lit de mort alors les indélicats je m’en tape !

        Aimé par 1 personne

      6. Monaminga dit :

        Oui, toujours se rappeler pourquoi on écrit en premier lieu 🙂

        Aimé par 1 personne

      7. Écrirature dit :

        On peut aussi citer ceux qui s’abonnent sans un mot juste pour que tu ailles les voir ou ceux qui s’abonnent, t’inondent pendant deux jours de likes puis disparaissent sans un mot : tu ne les reverras plus ! On navigue donc entre les feux de paille, les arroseurs, les secs et les fantômes. Heureusement chacun possède cinq ou six abonnés sympas et actifs (sur 100). Allez on ne va pas refaire le monde je vais me coucher !

        Aimé par 1 personne

      8. Monaminga dit :

        Bonne nuit ! Je crois aussi qu’il faut du temps et de la patience pour se constituer un lectorat fidèle et régulier. A bon entendeur!

        Aimé par 1 personne

  8. Écrirature dit :

    Allez aujourd’hui je ne publie rien (un exploit !) et je passe un peu de temps chez les blogueurs ! Alors quoi de neuf à part allô win ? Ici il flotte comme vache qui pisse mais je sortirai tout de même prendre des photos et avoir des choses à raconter pour mes petites cocasseries de la vie ordinaire ! Je me pencherai également sur la suite de mon feuilleton des Amours Impossibles, un temps idéal pour le blues romantique ! Je te souhaite donc une belle journée ensoleillée, au moins dans le cœur ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Monaminga dit :

      Hey! Ce commentaire était parti dans les indésirables avec d’autres, je ne sais pas pourquoi, je viens juste de le voir. C’est un autre blogueur qui s’étonnait de ne pas voir ses commentaires qui me l’a signalé, et là j’en ai trouvé 9!!! fascinant n’est-ce pas? Merci pour ton passage 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s